Eugène avait toujours rêvé de devenir un héros. Il y a peu, il avait ouï parler de Merde-1 l’embaumeur, qui formait des apprenti-héros. Prenant ses clics et ses clacs, et repliant son clic-clac, il se mit en route vers le plus haut donjon de la plus haute tour du plus haut château de la plus haute colline de la plus Haute-Normandie, où créchait le célèbre Merde-1.

• Bonjour maître, je viens bénéficier de votre enseignement.

• Mouahaha ! Un gringalet comme toi ?!

• Oui maître, mais je vais m’améliorer.

• T’aurais mieux fait de t’améliorer avant de venir.

• Oui maître.

• Dis-moi mon petit, c’est ta mère qui t’as appris à faire ton lèche-cul comme ça ?

• Oui maître.

• Oui maître, oui maître… Mais arrête avec tes oui maître, tu vas me rendre fou !

• Oui maître.

• Bon. J’accepte de t’enseigner, mais je te préviens, tu vas souffrir !

• Je suis prêt à endurer n’importe quoi, maître.

ZBLAFF !

• AÏÏÏÏE ! (couina l’apprenti) Mais maître, pourquoi me frappez-vous ?

• Bon, la première étape consiste à trouver un troubadour pour raconter tes aventures. Il va falloir t’en trouver un à moitié sourd, sinon il pourrait ébruiter partout que tu cries comme une fillette.

• Oui maître.

• Maintenant, viens avec moi à l’écurie. Il te faut une monture. Plus brave et plus fière que toi, de préférence.

• Oui maître.

• Je crois que j’ai exactement ce qu’il te faut. Que dirais-tu de cette tortue de selle ?

• Oui maître.

• Ensuite, il te faut de quoi te défendre.

• Oui maître.

• Mais tais-toi donc imbécile !

• Oui maître.

• Si tu avais été malin, tu en aurais apporté une toi-même, une arme ! Après t’y être habitué, après t’être durement entraîné avec !

• J’ai cette ventouse, maître.

• Très bien ! Parfait ! Tu seras donc le Tortulier avec sa Ventouse de la mort !

• Oui maître.

• Bien. Maintenant je vais te fournir un livre indispensable à ton apprentissage… Et à ta survie.

• De quoi s’agit-il maître ?

• Ah, voilà enfin une question pertinente. C’est le Petit Guide du Crétin à Dada. Autrement appelé le Petit Primate qui Craint de la Moule, par les chevaliers qui ont tourné en racaille.

• Waouw, maître, c’est trop d’honneur !

• Pour un mollusque de ton espèce, oui je sais. Je te le remets solennellement ! Prends-en soin comme s’il s’agissait d’une de tes testicules.

• Oh oui maître vénéré, grand soin. Est-ce embêtant si je suis eunuque ?

• Eunu… Quoi ?!? Tu n’aurais pas pu me prévenir avant que je ne décide de te dispenser mon enseignement !?!?!

• C’est que, maître, j’avais momentanément oublié ce double détail, maître.

• Bougre d’imbécile ! Je comprends maintenant pourquoi ton cri ressemble à celui d’ une chauve-souris à l’agonie !

• Je vous prie de m’excuser maître, je ne pensais pas que c’était si important !

• Bien sûr que c’est important ! Sois gentil, rembourre ton caleçon avant que je ne devienne la risée de tout le pays ! Il faudra aussi que ton troubadour soit aveugle si c’est possible.

• Oui maître.

• Bien. Un chevalier ne doit pas avoir de femelle, avec toi ça ne devrait pas poser trop de problèmes. Au fait, comment t’appelles-tu ?

• Eugène, maître.

• Eugène ?! J’ai hérité d’un eunuque qui s’appelle Eugène ! Bigre, il va falloir que je m’enferme dans ma tour quelques semaines pour conjurer cette malédiction... Mais c’est nul comme nom, Eugène, pour un héros ! Il faut t’en trouver un qui en jette, un que personne d’autre ne porte. Pour qu’à cent lieues à la ronde, quand on prononce ce nom, on sache qu’il s’agit du fameux Tortulier avec sa Ventouse de la mort !... Quoique, je ne sais pas si c’est vraiment la meilleure chose à faire vis-à-vis de ma réputation.

• Un nom comme… Pyssotiair, maître ?

• Au poil, ÇA T’IRA COMME UN GLAND. Aha, mais qu’est-ce que chuis bon ! Hum, excuse-moi.

• Oui maître, comme un gland.

• Bon et bien, tu m’apprendras la règle n°1 de ton guide pour la semaine prochaine.

• Oui maître. Ce s’ra tout maître ?

• Oui file, aller, ouste, dépêche-toi avant que je ne te coupe ce qu’il te reste dans le slip !

Fier de son nouveau statut, Pyssotiair rentra chez lui et ce récita dix fois pour lui-même :

Règle n°1 :

En période estivale tu ne combattras point.

De te faire ôter la vie cela t’évitera pour avoir confondu ton épée avec un Mister Freeze.

FIN

tortulier